Un consulting en permaculture, à quoi ça sert ?

Un consulting en permaculture, à quoi ça sert ?

22 février 2022 0 Par Claudine

Un consulting, c’est un accompagnement personnalisé pour répondre à la demande précise d’un mandataire (le porteur de projet) dans son contexte particulier. Pour la personne mandatée, l’objectif est d’analyser la situation et les demandes du mandataire puis de proposer un plan d’action lui permettant de réaliser son projet. A l’inverse de « recettes toutes faites » ou de « il faut absolument », un consulting nécessite beaucoup d’observation, de dialogue et de réflexion… Mais au juste, pourquoi faire un consulting en permaculture ?

La permaculture, sa vision, ses outils

La permaculture, vous l’aurez compris en lisant ce blog (pour un résumé rapide, rendez-vous sur la page « Le concept« ), propose un fil rouge de réflexion (les éthiques), des principes pour aider à l’analyse et à l’action, et des outils pour faciliter la concrétisation de projets. Que ce soit la création d’une entreprise, l’installation d’un éco-lieu, l’aménagement du potager ou encore le choix des prochaines vacances, elle peut donc être vue globalement comme un formidable outil de conception.

Un consulting, à quoi ça sert ?

Pour apprendre à employer les outils de la permaculture en s’inspirant de ses éthiques et principes, cela demande du temps et de la pratique. Lorsqu’on souhaite créer un projet en s’aidant de la permaculture, on peut tout à fait suivre une formation, lire des ouvrages, essayer… Et c’est parfait, car c’est définitivement en faisant que l’on apprend ! Mais il arrive que l’on ait besoin -et envie- de faire appel à l’expérience de quelqu’un d’autre. Cela permet d’obtenir un regard extérieur en même temps qu’une expertise et, peut-être le plus précieux, de se sentir soutenu-e lors de la réalisation d’un projet.

Un consulting permet donc de recevoir des conseils, éviter des erreurs de démarrage, optimiser la réalisation d’un projet tout en faisant appel à un regard extérieur, parfois très utile lorsqu’on a « le nez dans le guidon ».

Comment ça se passe ?

Selon le-la permaculteur-ice que vous aurez mandaté-e, le consulting se déroulera différemment. Certain-e proposent un accompagnement à distance, d’autres préfèrent les rencontres en personne. Le consulting peut comprendre des étapes précises organisées à l’avance ou être totalement spontané en laissant la première place à l’inspiration du moment.

Chaque permaculteur-ice à ses domaines d’expertise ; jardinage, éco-construction, gestion de projets, coaching de vie… Comme personne ne peut être expérimenté en tout, il sera impératif pour vous de définir exactement vos objectifs afin de faire appel à un-e permaculteur-ice ayant les connaissances qui vous intéressent. En cas de besoin, vous pourrez toujours faire appel à plusieurs personnes , ce qui vous apportera plusieurs visions de votre projet !

Est-ce que ça prend long ?

La durée du consulting dépend de vos besoins et envies. Il peut s’agir d’une rencontre de quelques heures pour poser les questions techniques qui vous empêchent d’avancer ou d’optimiser votre projet. Le consulting peut aussi se dérouler sur un weekend de travail intensif par exemple, ou encore sur plusieurs mois (ou années !) afin de soutenir la réalisation du projet sur une longue période. Bref, le contenu autant que la durée d’un consulting dépend totalement du projet, du porteur de projet et de la personne mandatée.

Existe-t-il des critères de qualité ?

Le premier critère, selon moi, est la bonne entente entre le mandataire et le mandaté. Cela peut paraître superflu, mais c’est en réalité tout le contraire : si vous faites appel à un « grand maître » en éco-construction pour réaliser votre éco-lieu mais que vous ne pouvez pas le voir en peinture, vous sentirez-vous vraiment à l’aise dans la réalisation de votre projet ? Et, par la suite, dans votre éco-lieu ? Il en va de même pour un jardin, un projet de vie, la création d’une entreprise… Se sentir soutenu-e et aidé-e est probablement le premier objectif d’un consulting : autant que vous le soyez par quelqu’un que vous appréciez et qui partage vos valeurs.

En second lieu, veillez à mandater une personne dont le domaine d’expertise correspond à vos besoins. On l’a dit, personne ne sait tout. A moins que vous ayez justement besoin d’un regard global superficiel (ce qui peut tout à fait être le cas), méfiez-vous de quelqu’un qui vous dira « oui oui, je suis expert-e en tout ».

Enfin, il existe des formations de designer en permaculture. Personnellement, je suis convaincue que les formations ne sont pas la clef de tout, au contraire, et que la pratique est indispensable à un apprentissage complet (d’autant plus en permaculture). Certain-es permaculteur-ices n’ont jamais suivi de formations longues et sont pourtant très calé-es à propos de certains sujets. A l’inverse, certaines entreprises expertes dans leur secteur (par exemple, en paysagisme) assurent pouvoir « faire de la permaculture » sans savoir vraiment de quoi il s’agit. Ni l’expertise dans un domaine ni le suivi d’une formation ne sont donc forcément des critères de qualité… Lors d’une formation à propos de la forêt-jardin au Bec Hellouin (voir ici mon article à ce sujet), j’ai d’ailleurs rencontré plusieurs architectes qui y participaient uniquement pour pouvoir ajouter le mot « permaculture » à leur CV et augmenter leurs tarifs… Ils se sont donc inscrits à la première formation disponible, sans vraiment se soucier du sujet.

Bref, la meilleure façon d’évaluer un potentiel prestataire, qui plus est pour un consulting éventuellement long et coûteux, et probablement de se rendre chez lui-elle et de constater si sa façon de vivre, ses réalisations, son esthétique correspondent à vos valeurs.

Où trouver des offres de consulting ?

Nous en proposons (voir notre page « Conseils et consulting« ), mais internet regorge de propositions de consultings en permaculture. Parmi nos connaissances, Ess’Aimons en propose également, ainsi que Permabondance et bien d’autres associations locales. Bonne recherches 🙂